Virtualisation des Serveurs

L’architecture des serveurs x86 d’aujourd’hui ne leur permet d’exécuter qu’un seul système d’exploitation à la fois. La virtualisation des serveurs libère l’architecture « un pour un » traditionnelle des serveurs x86 en dissociant le système d’exploitation et les applications du matériel physique, afin de mettre en place un environnement serveur plus rentable, plus souple et plus simple.

La virtualisation de serveur libère le potentiel des puissants serveurs x86 d’aujourd’hui. La plupart des serveurs utilisent moins de 15 % de leurs capacités, ce qui est non seulement inefficace, mais favorise également la prolifération et la complexité des serveurs.
VMware vSphere propose une plate-forme complète de virtualisation des serveurs, qui offre les avantages suivants :

  • 80 % d’utilisation en plus des ressources des serveurs
  • Jusqu’à 50 % d’économies en coûts d’investissement et d’exploitation
  • Ratio de consolidation des serveurs de 10:1 ou supérieur
  • Virtualisation du réseau

La virtualisation du réseau est la reproduction logicielle complète d’un réseau physique. Les réseaux virtuels offrent les mêmes fonctions et garanties que les réseaux physiques, mais procurent les avantages opérationnels et l’indépendance du matériel assurés par la virtualisation, à savoir un provisionnement rapide, un déploiement sans interruption de service et une automatisation de la maintenance et du support pour les applications existantes et nouvelles.

La virtualisation des réseaux présente les périphériques et services réseau (ports logiques, commutateurs, routeurs, pare-feu, répartiteurs de charge, VPN et autres) aux charges de travail connectées. Les applications du réseau virtuel s’exécutent de la même manière que si elles se trouvaient sur un réseau physique.

Vous pouvez créer une infrastructure réseau hautement évolutive reposant sur les logiciels de virtualisation de VMware. Vous bénéficiez ainsi de niveaux élevés d’efficacité opérationnelle et de flexibilité, d’une accélération du provisionnement, du dépannage et du clonage, ainsi que d’une garantie de surveillance, de qualité de service et de sécurité.

  • Virtualisation des postes de travail

Le déploiement de postes de travail sous la forme d’un service géré vous offre la possibilité de réagir plus rapidement à l’évolution des besoins et des opportunités. Vous pouvez réduire les coûts et améliorer les niveaux de service en distribuant rapidement et en toute facilité des postes de travail virtualisés et des applications aux filiales, aux employés externalisés et sous-traitants, ou encore au personnel mobile.

Les solutions de poste de travail VMware sont évolutives, cohérentes, totalement sécurisées et hautement disponibles afin d’assurer le maximum de temps disponible et de productivité.

Accordez un accès distant sécurisé aux télétravailleurs et aux intérimaires, sans nuire à la qualité des performances.

  • Virtualisation d’applications

Les entreprises procèdent de plus en plus à la virtualisation de leurs applications et plates-formes stratégiques Tier 1 (bases de données, ERP, CRM, courrier électronique, collaboration, middleware Java, business intelligence et bien d’autres encore).

Pour maintenir les niveaux requis de qualité de service et de SLA pour ces applications d’entreprise Tier 1 dans les environnements virtuels, les départements informatiques doivent accorder autant d’importance aux composants de virtualisation du projet qu’à la qualité de gestion et de surveillance des applications virtualisées. Ils doivent également adhérer aux directives de l’entreprise relatives à la continuité et à la reprise d’activité.

Ces applications virtualisées fonctionnent mieux et assurent la haute disponibilité, la reprise d’activité, la rapidité et la flexibilité, tout en étant prêtes pour le Cloud Computing. La solution de virtualisation d’applications Tier 1 de VMware qui repose sur VMware vCloud Suite vous permet d’améliorer la qualité des services informatiques fournis, tout en simplifiant votre infrastructure, afin de renforcer l’efficacité et d’éliminer les coûts liés au surprovisionnement.